C’est un peu la mode en ce moment. Bot par ci, bot par là, botte en touche. Il se trouve que j’en ai fait un, il y a peu. En fait, j’ai fait un bot twitter dont je suis fier. Si vous voulez savoir comment, suivez-moi dans le terrier du lapin au monocle.


Bon, autant commencer par le basique instinct : pour faire un bot Twitter, il vous faut un compte twitter. 😀


C’est bon pour vous ?


Maintenant si vous avez votre compte Twitter, je me dois de vous avertir que utiliser un bot peut être risqué. En effet, Twitter sanctionne ceux qui en abuse et ce qui peut sembler être une activité suspecte comme par exemple, suivre subitement 1000 personnes en une seconde. Nous allons tout de même voir comment se prémunir de ce genre de chose.

Voilà, l’avertissement est passé. Si vous poursuivez la lecture, ce sera à vos risques et périls.


Toujours rêvé de dire cela ^^


Sinon, je tiens également à vous dire que faire un bot, c’est long ! Parfois TRES long ! Néanmoins, ça vaut vraiment le coup et vous allez voir comme c’est trop facile ! Parfois TROP facile !

Pourquoi faire un (ro)bot twitter ?

Sans rentrer dans les détails, les bots permettent d’automatiser des tâches répétitives et de les exécuter beaucoup plus rapidement que si c’était vous. Par exemple, si vous voulez suivre toutes les personnes qui parlent #RH et #Recrutement, à moins d’aller sur chacun de leur profil en passant par la recherche Twitter, il est plus adapté d’exécuter ce genre de tâches à l’aide d’un bot.

Finalement, le bot est un programme qui s’exécute depuis votre ordinateur — ou sur un ordinateur distant et dresser un bot consiste à programmer ce bot et à le faire fonctionner tout seul.


C’est génial comme truc !


Pour les novices, c’est surtout l’occasion de faire l’expérience de la programmation et de goûter aux joies de faire quelque chose soi-même et qui marche en plus ! Toutes personnes se disant digitales se doit, à mon sens, d’en faire au moins l’expérience. Et oui ! Le digital ou le numérique, ce n’est pas les réseaux sociaux 😉

Maintenant comment faire tout ça ?

Pour faire votre bot, vous avez essentiellement besoin de 4 choses :

  • de l’API Twitter : c’est ici qu’on ira puiser les autorisations pour faire des actions automatisées pour votre bot
  • d’un éditeur de texte brut : bloc-note fait l’affaire, sinon Notepad++ et SublimeText sont très bien. Evitez Word etc ..
  • d’une console de commande : Terminal pour Mac que vous trouverez parmi les applications et Powershell pour Windows vous faites la commande WIN + R puis tapez Powershell puis ENTREE
  • de Python : le langage informatique pas le reptile. Je précise. 😉


Approchez, approchez, ne soyez pas effrayé par le jargon


Bon, afin de me concentrer sur l’essentiel et éviter que ce billet ne devienne trop long. Ceux qui sont sur un environnement windows, je vous invite d’abord à installer Python. Vous trouverez la méthode ICI. C’est très simple. Pour ceux qui sont sur Mac, y a rien à faire : Python est déjà pré-installé. Veinard(e)s ! 🙂

Voilà, vous êtes fin prêt ! Vous avez tous les outils nécessaires alors commençons !

Le premier (ro)bot qui m’appela « Maman »

En 7 étapes, nous allons pouvoir nous vanter d’avoir fait notre propre bot twitter …Et qui marche en plus ! Pour préciser un peu, ce que je vais vous décrire dans la suite de ce billet est librement inspiré de la leçon 2 de Justin et Nat pour apprendre la programmation aux marketeux.


Étape 1 – Je suis Github


Nous allons d’abord reprendre un script qui va nous permettre de dompter twitter :
– Allez sur github.com/sixohsix/twitter/
– Cliquez sur Download ZIP comme ci-dessous :
twitter-bot
– Dézipper ensuite le dossier dans votre dossier Téléchargement

C’est facile, vous voyez! Alors, un grand MERCI au monsieur qui a partagé son fichier. Cela facilite énormément la tâche et permet à des ours polaires de vivre plus longtemps.


Allez, tous en cœur : Merci !


 
 

Étape 2 – C’est l’histoire d’un terminal


Par facilité de lecture, j’utiliserai seulement le terme de Terminal pour désigner la console de commande. Cela vaut implicitement pour Powershell. Il n’y a aucune différence entre les deux.

A présent, sans rien toucher d’autre, copiez/collez juste cd Downloads/twitter-master à la suite et tapez sur ENTREE, vous obtiendrez quelque chose comme ça :

Python1

En fait, sans vous en rendre compte, vous venez de coder. Ce code exécute la commande pour vous rendre dans le fichier twitter-master qui se trouve dans vos Téléchargements sur votre disque dur.

Si vous voulez sortir du fichier, il vous suffira alors de taper “cd //” mais …


…on en est pas encore là 🙂


 
 

Étape 3 – Dompter en milieu hostile


Nous allons installer les outils pour manipuler l’API de Twitter. Copiez/collez la commande python setup.py install dans le terminal. Vous allez voir défiler un long texte indigeste. Ne vous préoccupez pas de cela. Retenez juste que c’est installé !

Python3


Perso, j’ai déjà lu des articles moins digestes que ça !


EN CAS DE DYSFONCTIONNEMENT

Il se peut que cela ne fonctionne pas. C’est tout souvent parce que vous n’êtes pas un administrateur sur votre ordinateur. Vous voyez donc surement ça :

Python2


Le ‘permission denied’ en dit long.


Sur Windows, c’est simple. Il suffit que dans la gestion des comptes utilisateurs, vous soyez désignez comme administrateur. Si ce n’est pas le cas, changez le statut le cas échéant.

Pour Mac, c’est encore plus simple. Dans terminal, copiez/collez la commande sudo -s. Rentrez votre mot de passe et puis, c’est bon !

Reprenez alors l’étape 3 du début.

 
 


Tadaa !



Étape 4 – Dans la marmite. Les ingrédients mijotent.


Si vous êtes arrivé à cette étape. Faites une pause. Aérez-vous l’esprit et pensez à des moineaux qui chantent la macarena. 🙂


C’est bon ?


Alors on reprend avec l’API de Twitter. API ou Application Programming Interface, c’est juste un moyen pour permettre à un logiciel, Twitter en l’occurrence, d’offrir des services à d’autres. Je simplifie mais c’est pour vous permettre de voir où vous mettez les pieds.

Pour utiliser cette API, créons un dossier vide que nous appelerons twitter-power dans votre dossier Téléchargements. Au moins, il n’est pas loin du dossier twitter-master.

Dans ce dossier, nous allons créer un fichier python qu’on nommera twitter_info.py.

Pour cela, ouvrez votre éditeur de texte brut ou bloc-note et copiez/collez le code suivant :

OAUTH_TOKEN = "Access Token"
OAUTH_SECRET = "Access Token Secret"
CONSUMER_KEY = "Consumer Key (API Key)"
CONSUMER_SECRET = "Consumer Secret (API Secret)"
TWITTER_HANDLE = "Pseudo Twitter sans @"

Enregistrez votre document sans oublier d’ajouter l’extension .py à la fin. Cela permet de préciser que c’est un fichier python.


Ça y est ?


Maintenant, vous pouvez créer les autorisations Twitter pour votre bot. Allez sur apps.twitter.com/ puis, cliquez sur Create New App pour arriver sur l’écran ci-dessous.

Python4

Une fois dessus, complétez les champs Name, Description et URL comme vous voulez. Par contre, ne vous préoccupez pas de Callback. Vous pouvez laisser comme ça.


On poursuit !


Cliquez sur accept puis allez sur l’onglet permissions pour paramétrer Read, Write and Access direct messages et non juste Read Only. Comme ci-dessous :

python5

A présent, cliquez sur l’onglet Keys and Access Tokens et générez un nouveau code Token avec le bouton qui va bien. Il faut aller tout en bas pour le trouver 🙂

python6

Maintenant, nous avons toutes les billes en main pour compléter le fichier twitter_info.py que nous avons crée juste avant. C’est à dire remplir les champs Consumer Key, Consumer Secret, Access Token et Access Token Secret.

Si vous avez survécu jusqu’ici alors, votre ordinateur est prêt à travailler sur votre compte Twitter.


On poursuit ? 🙂



 
 

Étape 5 – Tu m’obéiras. A jamais !


C’est maintenant que le fun commence ! Nous allons voir les différents scripts qui vont nous permettre de commander le bot. Comme la planète est peuplé, parfois, de gentilles personnes, nous allons seulement télécharger les dits scripts et choisir ceux que l’on voudra exécuter.

Nous trouverons tout ce qu’il nous faut sur le lien suivant github.com/ProgrammingforMarketers/grow-twitter-following.

Comme plus haut, télécharger le dossier zip contenant les scripts et ouvrez-le. Copiez les fichiers dans le dossier twitter-power que nous avions crée précédemment et … c’est bon !

Vous avez maintenant une liste de fonctions très utiles. Nous allons parcourir l’une d’entre elles en particulier dans l’étape suivante.


Ça va être tout noir !


 
 

Étape 6 – Que cela soit écrit. Que cela soit accompli.


Je ne vais pas être exhaustif dans cette partie. Je ne vais vous montrer que comment paramétrer le following automatique. Il faut dire que pour les actions comme mettre en favori certains tweets ou défollow des twittos qui ne nous suivent pas, c’est à peu près la même chose.

Alors, reprenons l’exercice pour que nous suivions automatiquement les personnes qui tweetent sur un sujet particulier de votre choix. Dans notre cas, je prendrai RH. Un vestige de mon expérience de Responsable RH, ça ^^

Tout d’abord, ouvrez le fichier sample_twitter_codes et décommentez le premier élément. Si vous voulez savoir ce que veut dire décommenter en python, c’est juste ajouter 3 apostrophes à la fin du script qui nous intéresse. Comme ci-dessous :

python7

Là, où j’ai mis RH, mais nous pouvons mettre le terme que nous voulons suivre comme recrutement, startup, tortues ninja … Dans le Terminal, copiez/collez alors cd Downloads/twitter-power. A présent, copiez/collez python sample_twitter_codes.py avant de taper sur ENTREE.


Et c’est parti !


bottwitter

Voilà, vous avez votre bot twitter ! Celui-ci, fonctionnera à chaque fois que vous taperez la commande. Si vous souhaitez automatiser également la commande, il reste encore une dernière petite étape.
 
 

Étape 7 – Lève-toi. Marche. Recommence.


Pour découvrir comment faire, bah …Likez ma page facebook et je vous livrerai le secret par message privé 😉

C’est du chantage, c’est vrai mais …heu …allez …S’il vous plait ! Un petit like, je le dirai à personne ! ^^